Remobilisation des enseignants-chercheurs


Les universitaires sont des enseignants-chercheurs, c’est-à-dire qu’ils ont une mission double: celle d’enseigner, transmettre le savoir et former les cadres de demain, mais aussi d’avoir une activité de recherche de qualité et rentable.

Force est de constater que l’ensemble des enseignants chercheurs de l’université ne sont pas tous impliqués dans l’activité recherche au même degré puisque certains d’entre eux n’appartiennent à l’heure actuelle à aucune structure de recherche ou s’y impliquent peu ou pas du tout. Cette fracture formation-recherche est due principalement au fait que la recherche doit être rentable et, d’autre part "évaluable" ce qui rend cette activité trop complexe aux yeux de certains enseignants. Paradoxalement, la reconnaissance de l’effort et de la productivité en matière de recherche reste timide et peu motivante. En outre, la tendance à la professionnalisation des formations les rend plus attractives et plus épanouissantes pour l’enseignant  qui s’éloigne alors encore plus de la recherche.

A l’opposé, la publication d’articles constituant le principal critère de promotion au sein de l’université, certains enseignants-chercheurs font de la recherche leur principale priorité mais au détriment de leur activité d’enseignement qui est négligée voire inexistante (cas de la majorité des enseignants-chercheurs des cinq instituts de recherche de l’Université Mohammed V).

Cette dichotomie dans la mission de l’enseignant chercheur, telle qu’elle se manifeste dans la réalité du terrain, porte préjudice à notre système universitaire et met en exergue la nécessité de remobiliser les enseignants-chercheurs de l’université en incitant à un ré-équilibrage de leurs investissements respectifs en matière de formation et de recherche, notamment via les actions suivantes :

  • Accorder plus de marges de manœuvre aux structures de recherche pour rétribuer les enseignants chercheurs les plus productifs dans le cadre de projets de recherche. En effet, la seule motivation de la progression dans l’échelle du plan de carrière est aujourd’hui dépassée au regard de la majorité des enseignants-chercheurs de l’Université Mohammed V-Agdal qui ont déjà atteint le grade ultime (PES C).
  • Motiver les enseignants chercheurs en les accompagnant dans l’organisation de manifestations et la participation aux congrès en leur destinant des actions de mobilité, cette dernière leur ouvrant la voie à une implication plus dynamique dans la recherche.
  • Répartir de façon rigoureuse l’affectation des services des enseignants-chercheurs afin de garantir une contribution suffisante de chacun dans la mission d’enseignement au sein de l’université.
  • Evaluer de façon périodique les enseignements, notamment par les étudiants, afin de rééquilibrer la qualité de l’investissement des enseignants dans l’activité de formation.

 

 

CONTACTEZ-NOUS

Avenue des Nations Unies, Agdal,
Rabat Maroc B.P:8007.N.U
0537272755         0537671401
présidence@um5.ac.ma
 

Suivez-nous sur