Relation Présidence - Etablissements


L’organigramme global de l’université est composé de celui de la présidence et de ceux des établissements. En fonction des spécificités de ces derniers (vocation de l’établissement, effectif du personnel enseignant et non enseignant, effectif d’étudiants), un nombre de services adéquat leur sera attribué. Il serait alors judicieux de catégoriser ces établissements : établissements de petite taille (IEHL, IURS, IEA, IERA, IS) dotés de deux services, établissements de taille moyenne (EST, FMD, ENSIAS, EMI, ENS, ENSET, FSE) dotés de quatre services et établissements de grande taille (FLSH, FSJES-Agdal, Souissi, Salé, FS, FMP) dotés de six services.

Le processus de fusion devra impérativement s’adapter au nouveau tissu accru et diversifié d’établissements qui constituent la nouvelle université afin d’éviter la fragmentation de l’orientation stratégique et le modèle de « conglomérat » d’établissements qui fonctionnent chacun de façon isolée, générant de fait une hétérogénéité et une disparité susceptibles d’affecter lourdement la gestion de l’université et de lui faire perdre son efficience et sa cohérence.

Pour autant, ce souci d’homogénéisation du fonctionnement ne doit pas passer outre les différences de contextes qui existent au niveau de l’université et qui font sa richesse à savoir la spécificité de chaque établissement : accès ouvert ou régulé, sciences exactes, humaines ou sociales, prédominance de la recherche ou de la formation, etc.

Il s’agit donc d’arriver à trouver un compromis entre une adhésion des établissements autour d’un projet commun de développement pour l’université et une marge d’autonomie qui leur est propre.

Pour cela, il convient de favoriser les procédures de dialogue, de contractualisation et d’évaluation avec les établissements de l’université. La mise en place entre la présidence et les établissements d’un Contrat d’Objectifs et de Moyens permettra une meilleure définition des politiques et objectifs poursuivis par chacun d’entre eux, en cohérence avec la politique globale de l’université. Ce mode de gouvernance interne se déclinera en plusieurs séquences: une phase de caractérisation qui permettra de formaliser un diagnostic partagé, une phase de dialogue et de contractualisation autour des objectifs affichés et des moyens associés nécessaires, et enfin une phase d’évaluation assurant le bilan et l’analyse de réalisation ou non des objectifs et engagements réciproques.

 

CONTACTEZ-NOUS

Avenue des Nations Unies, Agdal,
Rabat Maroc B.P:8007.N.U
0537272755         0537671401
présidence@um5.ac.ma
 

Suivez-nous sur