Orientation Stratégique : Définir des objectifs porteurs


Etablir les objectifs de la fusion revient d’abord à tenir compte des acquis, points forts et réalisations de chacune des composantes de la future université sur la base de ses objectifs propres. Il ne s’agit pas ici d’interrompre la dynamique en cours mais de la réviser en y enjoignant les nouveaux objectifs qui découleront de novo du processus de la fusion. Ces derniers se doivent d’afficher une ambition à la hauteur de la « méga-université » créée et de viser le dépassement afin de garantir le succès de cette tendance au regroupement qui a déjà fait ses preuves notamment dans les pays européens. Notre stratégie de développement s’articulera principalement autour des orientations suivantes :

Penser la formation pour l’insertion professionnelle de l’étudiant

Il est clair que l’université, à la lumière des exigences socio-économiques actuelles, ne se soucie plus seulement de délivrer des connaissances mais aussi des compétences utiles à l’insertion professionnelle. Elle se doit de conserver comme objectif premier la résorption du phénomène des diplômés chômeurs en modulant et en adaptant le contenu de ses formations sur la base de concertations permanentes avec les acteurs socio-économiques de la région afin d’intégrer dans sa vision les exigences et les réalités du marché du travail.

Offrir une carte de formations complète, toutes disciplines confondues, sera incontestablement l’un des atouts majeurs de l’Université Mohammed V de Rabat suite au processus de fusion.

Il est intéressant de noter que notre nouvelle université sera capable de proposer certaines filières et formations originales, voire uniques, à l’échelle nationale, ce qui lui confère d’ores et déjà une très importante attractivité et un meilleur positionnement en tant que pourvoyeur de l’élite marocaine.

Propulser la Recherche-Innovation par la fusion de deux géants

Le domaine de la recherche sera probablement l’une des composantes de l’université qui bénéficiera le plus du processus de fusion engagé puisque celle-ci, via la synergie et la mutualisation des compétences qui en découlera, ouvrira la voie à la création de nouveaux centres transversaux disposant de masses critiques nécessaires à toute recherche fédératrice et visible.

En outre, la production scientifique de l’Université Mohammed V- Agdal, déjà première au Maroc, cumulée à celle de l’Université Mohammed V-Souissi constituera de fait un atout de poids pour la visibilité internationale de l’université.

Enfin, suite à la fusion, la multiplication et la diversification des thèmes de recherche couverts par la nouvelle université contribuera inéluctablement à la positionner comme un acteur et un promoteur incontournable du développement économique et social de la nation en lui conférant une meilleure aptitude à répondre aux problématiques et aux demandes émanant de son contexte environnemental.

Rayonner et s’ouvrir sur son environnement socioculturel

Le savoir, sésame de l’université, est désormais reconnu comme un moteur de la productivité. Auteurs, penseurs, politiciens, voire même artistes et créateurs ne sont-ils pas le plus souvent des purs produits de cette université ? Celle-ci, en tant que génératrice de savoir et de culture, joue par conséquent un rôle majeur dans le rayonnement socioculturel d’une société. Il lui incombe la responsabilité de faire émerger les talents et d’impliquer ses étudiants en tant qu’acteurs sociaux engagés. C’est pourquoi l’université doit impérativement communiquer et s’impliquer dans la vie sociale et culturelle par des publications, manifestations et productions diverses et surtout en élaborant une politique d’encouragement et de distinction des compétences par l’organisation de concours et de compétitions et l’attribution de prix et médailles particulièrement en ce qui concerne les disciplines scientifiques auxquelles le grand public est moins sensibilisé.

Par ailleurs, dans un contexte international de plus en plus compétitif, dominé par l’influence croissante des classements des établissements, les universités rivalisent d’ingéniosité et d’innovation pour asseoir leur visibilité, notamment pour rejoindre ces fameux classements internationaux et augmenter de fait leur attractivité. Il convient donc d’asseoir la dimension internationale de notre université en adoptant une politique d’internationalisation conséquente : mobilité des enseignants et des étudiants, co-diplomation, partenariats …

Instaurer la culture managériale en matière de gouvernance

La nouvelle université se doit de développer une nouvelle culture managériale et se soumettre à une évaluation en fonction de nouveaux critères d’efficacité et de performance. Il lui est demandé d’être entreprenante, innovante et de contribuer à sa propre valeur ajoutée.

Il lui faut pour cela identifier des marges de manœuvre pour déployer l’innovation managériale dont le terreau essentiel comprend l’instauration d’un climat de confiance, le partage des mêmes valeurs, l’équité de traitement et l’exemplarité, conditions à même de générer une coopération efficace de tous les acteurs de l’université. Cette stratégie de gestion de la nouvelle université devra par conséquent impérativement prévoir un encadrement novateur du personnel dans la gestion du système, de la communication, des relations sociales et de l’organisation du travail.

Diversifier les sources de financement de l’université

Même si, dans la situation actuelle, les ressources financières de l’université sont assurées à 95% par l’Etat, il est impératif à l’avenir de développer une véritable politique de prospection afin de générer de nouvelles ressources extérieures principalement issues des partenaires socio-économiques et des collectivités locales dans le cadre de contrats-programmes et en proposant une offre diversifiée en matière de formation continue. En effet, une orientation judicieuse des thématiques de recherche permettra d’impulser des levées de fonds issues du secteur industriel pour développer les produits de cette recherche.

Dans le même esprit, l’université, riche de ses compétences, peut développer la prestation de service et se constituer en un véritable bureau d’études capable d’assurer une mission de consulting dans différentes thématiques.

Privilégier l’épanouissement de l’étudiant pour sa réussite

Un étudiant épanoui est un étudiant qui réussit, c’est pourquoi l’université doit œuvrer à mettre les étudiants au cœur de la démocratie universitaire, à créer chez eux un sentiment d’appartenance fort et à améliorer la qualité de leur vie.

La fusion des deux universités de Rabat devrait générer un effectif global de près de 65000 étudiants d’où la nécessité impérative de repenser le mode de gestion de la vie estudiantine afin de coordonner et de centraliser le service à l’étudiant. En effet, la nouvelle université intégrant un champ disciplinaire beaucoup plus large, doit veiller à permettre aux étudiants d’avoir une meilleure vision intégrée de leur campus notamment en renforçant l’accueil, l’intégration et l’accompagnement de ces derniers. Parallèlement elle se doit de multiplier les activités et les manifestations culturelles, sportives et associatives afin d’encourager l’émergence de nouveaux talents et d’offrir à ses étudiants une vie universitaire riche et variée.

Asseoir une démarche qualité par une évaluation permanente

Les Universités Mohammed V-Agdal et Mohammed V-Souissi, conformément aux recommandations de la loi 01-00, se sont dotées d’instruments de mesure de performance et de dispositifs pour évaluer la qualité de leurs enseignements, de leur recherche et de leur gouvernance. Pour cela, une liste d’indicateurs de performance a été élaborée pour chacune de ces missions, mais force est de constater que cette approche de démarche qualité gagnerait à être institutionnalisée et structurée pour atteindre les performances escomptées.

Toutefois, le véritable progrès dans cette démarche qualité serait d’y impliquer l’acteur principal de l’université qu’est l’étudiant en le sollicitant pour évaluer les contenus pédagogiques ainsi que la qualité et le déroulement des enseignements.

 

CONTACTEZ-NOUS

Avenue des Nations Unies, Agdal,
Rabat Maroc B.P:8007.N.U
0537272755         0537671401
présidence@um5.ac.ma
 

Suivez-nous sur