Student Researchers


La contribution des étudiants chercheurs est la clé de voûte de la réussite de la recherche au niveau des laboratoires. En effet, le dynamisme de celle-ci est étroitement lié à la motivation des doctorants et à leur implication dans les travaux de recherche.

A l’heure actuelle, tous les étudiants doctorants de l’université dépendent des  Centres d’Etudes Doctorale (CEDoc) qui les inscrivent, assurent le suivi de leur cursus, organisent des formations complémentaires, gèrent les bourses octroyées par le ministère, soutiennent l’implication des doctorants dans les manifestations scientifiques et supervisent les démarches de soutenances. Ils établissent une charte commune des thèses, véritable contrat entre le doctorant et son Directeur de thèse.La fusion des deux universités va réunir 9 CEDoc qui devront converger et adopter des mesures de fonctionnement communes en s’appuyant sur un socle minimal défini de manière collégiale afin de préserver les éventuelles spécificités disciplinaires.

Il est particulièrement regrettable de constater qu’à l’échelle nationale, l’étudiant chercheur souffre d’un manque de reconnaissance puisque très rares sont les étudiants qui bénéficient de bourses d’excellence  du CNRST à hauteur de 3000 dh par mois (300 bourses pour tous les doctorants marocains) alors  que l’Etat qui fait l’effort de financer 70% des doctorants, ne leur octroie qu’une bourse très insuffisante de 1000 dh par mois. Par ailleurs, les crédits alloués aux laboratoires ne prévoient pas de rubrique de financement des étudiants chercheurs.

En outre, la nomenclature budgétaire imposée par le ministère des finances ne permet pas à l’université l’octroi de bourses à ces étudiants ni leur  prise en charge lors de leurs déplacements dans les congrès internationaux ce qui les prive d’une mobilité précieuse à leur formation et à l’aboutissement de leur travail. De même, les séjours scientifiques à l’étranger dans le cadre de stages ne sont réalisables que dans la mesure où les frais de séjour sont pris en charge par le laboratoire d’accueil !

Cet état des lieux affligeant de la situation des étudiants doctorants au Maroc, aggravé par le manque de perspectives de carrière valorisantes à l’échelle nationale pour ces derniers, a pour conséquence logique une implication insuffisante et une désertion massive de nos étudiants chercheurs qui abandonnent leur travaux de recherche en cours et vont grossir les rangs des diplômés chômeurs ou accepter des emplois peu valorisants.

La stratégie de notre université concernant l’étudiant doctorant doit donc lui accorder la place qu’il mérite dans le système de recherche en palliant les dysfonctionnements précités et en incitant le ministère de tutelle à élaborer un véritable statut, inexistant à l’heure actuelle, pour cet étudiant. Le projet actuel du ministère de tutelle ambitionne de réinstaurer le statut d’assistant ce qui pourrait ouvrir la voie à un nouveau mode de rémunération des lauréats des écoles d’ingénieurs et des Masters inscrits en doctorat.

Tags: 

 
 

CONTACTEZ-NOUS

Avenue des Nations Unies, Agdal,
Rabat Maroc B.P:8007.N.U
0537272755         0537671401
présidence@um5.ac.ma
 

Suivez-nous sur