Innovation and Transfert


Aujourd’hui, le Maroc œuvre à construire un écosystème adéquat incluant les entreprises innovantes, les porteurs de projets, les universités, les centres techniques, les organismes de capital risque et les pôles de développement technologiques. L’objectif à moyen terme est de se positionner dans le club des pays producteurs de technologies, de permettre l’éclosion d’une économie à forte valeur ajoutée mais aussi de renforcer via l’image du Maroc au niveau international son attractivité pour les investisseurs. A plus long terme, il s’agit de préparer, dès maintenant, des relais de croissance qui deviendront vitaux pour notre économie.

L’Université Mohammed V de Rabat, véritable vivier de chercheurs, s'imposera de cette façon comme un maillon incontournable dans cette chaîne d’acteurs qui favorisent  la recherche et l’innovation à l’échelle régionale et nationale. Sa mission est de stimuler l’innovation à partir des résultats de la recherche académique obtenus seuls ou en collaboration avec des entreprises.

La promotion du développement de l’activité de valorisation de la recherche doit donc constituer une priorité du mandat de cette présidence. Cette mesure intègre d’abordla détection de projets innovants, la recherche de partenaires et la protection de la propriété intellectuelle.Or l’un des maillons faibles dans la chaine de gouvernance de la recherche actuellement est la valorisation de la recherche et le développement de projets à valeur ajoutée économique.

La loi 01-00, en définissant des misions supplémentaires à l'université  interpelle la composante recherche scientifique pour la définitiond’objectifs nouveaux. « … dans le cadre des missions qui leurs sont dévolues par la présente loi, les universités peuvent assurer par voie de convention, des prestations de services à titre onéreux, créer des incubateurs d'entreprises innovantes, exploiter des brevets et licences et commercialiser les produits de leurs activités (....), les universités peuvent, dans le but de renforcer leurs activités entrepreneuriales, prendre des participations dans des entreprises publiques et privées ... ».

Si les deux Universités Mohammed V Agdal et Souissi ont parfaitement joué leur rôle jusqu’à présent en tant qu’universités productrices du savoir, elles gagneraient désormais à développer davantage l’aspect  innovation et valorisation de la recherche. L’innovation qui contribue de façon majeure aux performances économiques et au bien-être social, influe directement sur la productivité, la création d’emplois et le bien-être des individus.

Aujourd’hui, on ne peut que déplorer le fait que la production par l’université marocaine des brevets reste néanmoins timide ou quand bien même les brevets sont déposés, ils ne sont pas suffisamment exploités par les entreprises.

Notre crédo sera désormais la prise en compte dans les projets de recherche de chaque structure de la dimension valorisation potentielle des résultats de la recherche. Cette valorisation sera systématiquement considérée comme devant être le processus permettant aux résultats des recherches d’avoir un réel impact économique pour déboucher, directement ou indirectement, sur des produits ou des procédés nouveaux ou améliorer les procédés exploités par des entreprises existantes. Ces objectifs devront clairement apparaître dans les projets de recherche des différentes structures de recherche de l’université.

Tags: 

 
 

CONTACTEZ-NOUS

Avenue des Nations Unies, Agdal,
Rabat Maroc B.P:8007.N.U
0537272755         0537671401
présidence@um5.ac.ma
 

Suivez-nous sur