Le 9ème Congrès Panafricain des Mathématiciens « COPAM »


SOUS LE HAUT PATRONAGE DE SA MAJESTÉ LE ROI MOHAMMED VI, organisation du 9ème Congrès Panafricain des Mathématiciens « COPAM », sous le thème « Les Mathématiques au Cœur de l’Innovation Technologique et du Développement Économique de l’Afrique ».

  • Du 3 au 7 Juillet 2017, Faculté des Sciences de Rabat.

Parallèlement à cet événement, se déroulera la 25ème édition de l'Olympiade Panafricaine de Mathématiques (OPAM), du 1er au 6 Juillet 2017, à l'École Normale Supérieure de Rabat.

**********

Extrait de l'Allocution du Président de l'Université Mohammed V de Rabat à la cérémonie d’ouverture du COPAM – OPAM

"... Sa Majesté le Roi Mohammed VI, qui nous a honoré dans le cadre de cet évènement de son Haut Patronage, a, comme vous le savez tous, ancré sa vision du futur pour notre pays dans celle de l’Afrique. Renouant avec le légendaire tropisme Africain de son grand père, Feu SM Mohammed V, artisan majeur de la libération de l’Afrique du joug du colonialisme. Notre Roi affiche une ambition claire et déterminée d’une Afrique unie, forte de ses richesses naturelles et humaines et de ses potentialités économiques, fière de son patrimoine culturel et qui croit en son avenir.

Pour cela, il a misé sur un modèle de coopération SUD-SUD, partant du principe que le progrès économique est de nos jours une condition essentielle pour le développement humain, la paix, et la prospérité des peuples. Après tout, le Maroc avait déjà établi depuis des siècles avec l’Afrique subsaharienne des relations multiséculaires via les routes commerciales partant du Tafilalet vers le sud de la Mauritanie et allant jusqu’au Sénégal et au Ghana.

Dans une version plus moderne de ces échanges, le Maroc est devenu aujourd’hui le premier investisseur en Afrique de l’ouest et le deuxième à l’échelle de tout le continent et s’est impliqué dans tous les domaines de coopération avec ses pays frères en prenant des participations au capital des entreprises locales et en créant des filiales de ses propres entreprises. Une position qu’il concrétise de jour en jour en diversifiant les secteurs d’investissement : énergies renouvelables, Banques, BTP, eau, transports, télécommunications, etc....

Des projets de très grande envergure vont ainsi voir le jour et symboliser la réussite de cette union africaine d’un nouveau genre, et je pense notamment à ce fameux gazoduc transafricain qui reliera le Nigéria au Maroc en impactant positivement plus de 300 millions d’africains tout au long de ses 5000 km de trajet, ou encore de la plate forme de production d’engrais initiée par l’OCP qui desservira toute la région de l’Afrique de l’est à partir de l’Ethiopie grâce au savoir-faire marocain dans le secteur du phosphate qui permettra ainsi d’améliorer les rendements agricoles régionaux.

Même les domaines sécuritaires et religieux, pourtant plus sensibles, sont devenus l’occasion d’échanges constructifs et fructueux entre le Maroc et les pays africains. Car il ne faut pas oublier que c’est depuis le Maroc que l’Islam s’est répandu en Afrique à travers les zaouïas et les confréries religieuses telles que la Tariqa Tijania et la Tariqa Qadiriya. Pour répondre à la demande de nombreux pays frères, le Maroc est devenu une référence en matière de formation des Imams grâce à sa vision modérée et progressiste de l'Islam qui contrecarre le spectre grandissant du terrorisme à l’échelle du continent.

C’est également l’initiative de notre souverain que lors de la COP 22, tenue en Novembre dernier à Marrakech, une place de choix a été accordée à l’Afrique en mettant en place un véritable sommet africain, en marge de cette conférence. Sur le plan politique, notre pays s’est également distingué en réintégrant, après 33 ans d’absence, son siège au sein de l’Union Africaine avec tous les honneurs, un évènement qui restera gravé dans les mémoires africaines à travers l’intervention historique de notre souverain lors du 28ème sommet annuel de l'Union africaine. Un évènement qui fut dignement et grandement fêté au Maroc car n’oublions pas que l’identité africaine du Royaume est clairement ancrée dans l’esprit de tous les marocains, fruit de multiples brassages humains, géographiques, culturels et spirituels.

C’est donc véritablement un nouvel ordre économique et politique africain que notre Roi, avec les autres leaders des états africains, œuvrent à mettre en place, inlassablement, afin que désormais les africains se prennent en charge eux-mêmes dans le respect et la démocratie. Et le résultat est là : le regard que porte le reste du monde sur l’Afrique est en train de changer. L’Afrique est aujourd’hui sur le devant de la scène, elle sera le seul continent au monde à voir sa population active croître durant les trente prochaines années..."

Le 3 Juillet 2017 au Théâtre Mohammed V de Rabat à 9h00

 

Album photos

 
Avenue des Nations Unies, Agdal,
Rabat Maroc B.P:8007.N.U
0537272755         0537671401
presidence@um5.ac.ma
 

Suivez-nous sur