Journée de réflexion sur "Les organismes génétiquement modifiés"


Organisation d'une Journée de réflexion sur "Les organismes génétiquement modifiés", le 26 Octobre 2016.

**********

Extrait de l'Allocution du président de l'UM5 à l’occasion de la journée de réflexion sur « LES ORGANISMES GENETIQUEMENT MODIFIES »

" Cette journée de réflexion sur les OGM me réjouit à plus d’un titre. D’abord parce qu’elle marque le 10ème anniversaire de la création de l’Académie ACADEMIE HASSAN II DES SCIENCES ET TECHNIQUES, installée par SM le roi Mohammed VI en Mai 2006, mais aussi parce qu’elle montre une fois de plus le dynamisme et l’excellence du partenariat qui liecette prestigieuse institution à notre université.

... A l’origine, nul ne peut le nier, les OGM sont une noble cause. L’idée de départ était quand même de produire mieux, en économisant par exemple le coût des herbicides et des pesticides, et de produire plus, en utilisant des variétés adaptées à des conditions climatiques extrêmes, ce qui laissait finalement entrevoir une solution très prometteuse contre la famine dans les pays défavorisés notamment. Mais comme nous l’a bien montré l’actualité de ces dix dernières années, les cultures d’OGM ont soulevés de telles polémiques, divisant jusqu’à la communauté scientifique elle-même, qu’à l’heure actuelle il reste très difficile de se faire une véritable opinion sur le sujet.

... je suis au regret de vous dire, que nous ne sommes pas près de répondre oui ou non aux OGM à l’heure actuelle. Et de toutes façon personne ne peut plus supprimer l’ensemble des gènes artificiels que nous avons disséminés parmi les cultures, les sols et les bactéries. Malgré toutes les précautions, les plantes naturelles se sont déjà inévitablement croisées avec les OGM. C’est un processus irréversible, une sorte de pollution génétique de notre biosphère. Ce qui nous renvoie à cette excellente interrogation que le Professeur Jacques Testard posait en matière de procréation mais qui vaut tout autant pour les OGM : comment choisir entre le techniquement faisable et l’éthiquement acceptable ? Autant dire que la notion de « génétiquement correct » si chère au Pr Seralini a encore de beaux jours devant elle."

Le 26 octobre 2016 au siège de la présidence de l' UM5.

 

Album photos

 

 

 
Avenue des Nations Unies, Agdal,
Rabat Maroc B.P:8007.N.U
0537272755         0537671401
presidence@um5.ac.ma
 

Suivez-nous sur