Conférence internationale sur le génie électrique et les nouvelles technologies de l'information


Les travaux de la deuxième Conférence internationale sur le génie électrique et les nouvelles technologies de l'information (ICEIT’2016) devaient se poursuivre jusqu’au samedi, en présence d’experts de renommée internationale, de scientifiques, de chercheurs, d’ingénieurs, de praticiens des quatre coins du monde avec pour mission de traiter des sujets et des aspects scientifiques axés sur les nouvelles technologies électriques et informatiques.

La session d’ouverture de ce congrès international a été marquée par la conférence inaugurale intitulée : «Smart Grid Power Energy and Communication Infrastructures as Resillient Secure Power», donnée par le professeur Mohammed Osama, directeur de Laboratoire de recherche des systèmes d’énergie, Université internationale Florida, Miami (Floride, États-Unis). Initié par l'Université Mohammed V de Rabat par le biais de ses deux écoles d’ingénieurs, l’École normale supérieure de l’enseignement technique de Rabat (ENSET) et l’École nationale supérieure d'informatique et d'analyse des systèmes (ENSIAS) en collaboration avec l’Université Internationale de Rabat, ce rendez-vous scientifique annuel de trois jours qui devait clôturer ses travaux par une visite des participants à la Station des énergies éoliennes de Melloussa, aborde les thèmes liés au Génie électrique et NTIC.

A cette occasion, Mohamed Essaidi, directeur de l'ENSIAS, a souligné que la présente édition fait suite à la conférence précédente qui a connu un grand succès, eu égard au nombre de participants nationaux et internationaux et à l'intérêt accordé aux thématiques débattues qui couvrent l'ensemble des domaines stratégiques du Royaume. Il a ajouté que les impacts de ces technologies sur notre vie quotidienne à travers des applications différentes sont très importants.

En effet, Elles offrent des opportunités de recherche et de mise en application dans des domaines variés, comme l'électricité, la communication sans fil, les réseaux intelligents, les systèmes de transport intelligents, les énergies renouvelables et les villes intelligentes. Pour sa part, Abdellah El Gharad, directeur de l'ENSET, a mis en avant les retombées «très positives» qu’aura cette conférence au niveau de la recherche et la construction de passerelles entre la recherche fondamentale et la recherche appliquée, soulignant que l'objectif de cet événement est d'accompagner, par le biais de la recherche, les nouveaux métiers mondiaux du Maroc, qui devront permettre la création de nombreux emplois et offrir des possibilités d’exportation d’énergie, de technologies et de savoir-faire. Par ailleurs, le choix de Tanger pour abriter ce congrès se justifie par les grands chantiers industriels et les projets émergents enclenchés dans la ville dans les secteurs de l’énergie, du transport et de l’automobile et dont les composantes et les technologies intégrées correspondent aux thématiques de recherche qui vont être traitées lors des différentes sessions plénières, a-t-il expliqué. Pr Soumaya El Hani, co-présidente de cette conférence internationale et professeur à l’ENSET-Université Mohammed V-Rabat.

Le programme riche de la manifestation couvre les dernières suggestions scientifiques et technologiques dans les domaines du Génie électrique et des NTIC en général, plus particulièrement dans les domaines des énergies renouvelables, des réseaux intelligents et de la surveillance des systèmes industriels.

Les résultats des recherches, proposés par de jeunes chercheurs et validés par des experts internationaux dans ces domaines, pourraient être bénéfiques au profit de plusieurs acteurs industriels marocains.

lematin.ma

 

 
Avenue des Nations Unies, Agdal,
Rabat Maroc B.P:8007.N.U
0537272755         0537671401
presidence@um5.ac.ma
 

Suivez-nous sur