Conférence archéologique: « La découverte des plus anciens Homo sapiens au Maroc »


Organisation d’une conférence archéologique sous le thème : « La découverte des plus anciens Homo sapiens au Maroc ».

  • Jeudi 19 octobre 2017.

***********

Extrait de l'Allocution du Président de l'UM5 à la Conférence archéologique de Jean Jacques HUBLIN et Abdelouahed BEN-NCER sur « La Découverte des plus anciens HOMO SAPIENS au Maroc »

"... Je me permets de penser toutefois que nos deux conférenciers nous expliquerons aujourd’hui que l’état actuel des connaissances ferait pencher les scientifiques en fait pour une origine de l'homme plutôt "pan-africaine" que strictement marocaine. Car avec cette découverte il semblerait que ce soit la fameuse théorie de l’« East side story », dont l'hypothèse place les origines humaines en Afrique de l'Est, qui ait pris du plomb dans l’aile, et par la même occasion celle de l’essaimage de l’homo sapiens vers l’Europe et l’Asie exclusivement par la voie de l’est, via la péninsule arabique. En fait, il n'y aurait pas eu une sortie d'Afrique, mais plusieurs, et à des époques différentes…

...Il n’en demeure pas moins que l’on ne peut nier pour l’instant que l’homo sapiens le plus ancien dont on ait retrouvé les restes est pour le moment marocain, et que grâce à cette récente découverte, notre pays, le Maroc, a connu son petit moment de gloire sur la scène internationale.

D’ailleurs, ce moment de gloire, nous aurions peut pu le vivre il y a déjà quelques années, lorsque Jean-Jacques Hublin, en 2006, avec un chercheur de notre Faculté des Sciences Pr Boutakiout, ici présent avec nous, s’est intéressé à une mandibule d’adolescent retrouvée sur le même site de Jbel Irhoud, mais ce fossile fut daté de 160 000 ans. Sauf que la technique de datation utilisée en 2006 était différente (microtomographie synchrotron à rayons X) de la thermoluminescence utilisée pour les fossiles de cette année. Cette découverte fit tout de même l’objet d’une publication dans le prestigieux PNAS, à laquelle notre université a contribué.

Par la suite, malgré la contrainte que nous connaissons des conditions climatiques inadéquates auxquelles sont exposés les fossiles de Jbel Irhoud, nous avons tout de même tenté l’extraction d’ADN à partir de cette mandibule en collaboration avec des chercheurs Danois qui avaient mis en place des techniques très performantes, mais celle-ci n’a pu aboutir à cause d’une trop grande contamination de l’échantillon.

Toujours est-il qu’après un tel tapage médiatique, amplement mérité, il était dès lors très attendu que les deux protagonistes de cette fabuleuse découverte, Jean-Jacques Hublin et Abdelouahed Ben-Ncer, viennent s’exprimer sur la question en public au Maroc. Je précise au passage que ces deux éminents chercheurs ont été décorés par Sa Majesté le Roi Mohammed VI lors de la récente fête du trône en Aout 2017 du Wissam "Al Kafaa Al Fikriya" pour leur travail..."

Le 19 Octobre 2017 à 18h à l'Institut Scientifique

 

Album photos



 

 
Avenue des Nations Unies, Agdal,
Rabat Maroc B.P:8007.N.U
0537272755         0537671401
presidence@um5.ac.ma
 

Suivez-nous sur