5ème édition de la Conférence Internationale sur les Energies Renouvelables et Durables


Plus de 350 chercheurs représentant 40 nationalités, dont le Maroc, l’Afrique du Sud, Algérie, Allemagne, Arabie Saoudite, Australie, Canada, Chili, Chine, Emirats Arabes Unis, Espagne, Etats-Unis, France, Jordanie, Portugal, Pakistan, Pays-Bas, Qatar, Royaume-Uni, Suède, Suisse, Tunisie, et Turquie et autres ont participé aux travaux de la 5ème édition de la Conférence Internationale sur les Energies Renouvelables et Durables (IRSEC’17) qui ont débutés, le lundi 04 décembre 2017 à Tanger.

Cette 5ème édition de la Conférence Internationale sur les Energies Renouvelables et Durables a connu ainsi ; une forte participation nationale et internationale, aussi bien pour la présentation des travaux de recherche que pour l’exposition des solutions industrielles aux domaines des énergies renouvelables.

Dans une allocution prononcée lors de cette rencontre organisée du 04 au 07 décembre 2017 par l’Ecole Nationale Supérieure d’Informatique et d’Analyse des Systèmes (ENSIAS) relevant de l’Université Mohammed V, en partenariat avec des organismes nationaux et internationaux de renommée ; le Directeur l’ENSIAS), M. Mohammed Essaaidi a affirmé que le rapport annuel publié par l’Agence Internationale de l’Energie sur les marchés indique que l’énergie renouvelable sera la principale source de croissance de l’électricité au cours des cinq prochaines années, en raison de la baisse des coûts et de l’expansion dans les économies émergentes, ajoutant que le rapport a noté les perspectives élevées des énergies renouvelables pour atténuer les changements climatiques et améliorer la sécurité énergétique de manière raisonnable.

Le Directeur de l’ENSIAS a confirmé également que la contribution de l’énergie renouvelable au cours des cinq prochaines années sera de plus de 700 000 mégawatts, ce qui représentera environ les deux tiers des ajouts nets aux ressources énergétiques mondiales. Les sources non-aquatiques telles que l’énergie éolienne et solaire représentent près de la moitié de l’énergie totale du monde.

Pour Essaidi, le coût de la plupart des énergies renouvelables a chuté de façon spectaculaire au cours des dernières années, permettant un déploiement étendu dans le monde entier, même dans les pays en développement. Le Maroc met en œuvre un plan très ambitieux visant à accroître l’énergie éolienne, solaire, hydraulique et les infrastructures associées, ce qui permettra d’acquérir 42% d’énergie renouvelable d’ici 2020 et environ 52% d’ici 2030. Par exemple, la centrale solaire Noor 1 d’Ouarzazate, l’une des plus grandes centrales solaires au monde, fournira 580 mégawatts d’électricité au cours des deux prochaines années.

En outre, avait-il ajouté, l’énergie éolienne jouera un rôle égal en aidant le Maroc à atteindre ses objectifs en matière d’énergie renouvelable, représentant 14% de l’énergie totale d’ici 2020.

Pour sa part, M. Youssef Zaz, Co-Président de l’IRSEC’17 a expliqué que cette rencontre est devenue un espace d’échange entre les chercheurs, les industriels et les décideurs aux domaines des énergies renouvelables. En effet, cette conférence favorise le Maroc comme une destination de tourisme scientifique, et permet aux universitaires marocains de profiter de la présence d’un grands nombre d’experts internationaux. Une occasion pour les orienter vers les domaines les plus prisés au marché de l’emploi et la recherche et discuter les opportunités de collaboration et de financement a ajouté Monsieur Zaz.



05 décembre 2017

 

tourismeetgastronomie.ma

 

 
Avenue des Nations Unies, Agdal,
Rabat Maroc B.P:8007.N.U
0537272755         0537671401
presidence@um5.ac.ma
 

Suivez-nous sur